Journal du deuxième tour

Ces notes de campagne sont centrées sur la mise en place du rassemblement des républicains contre le FN, en particulier, les manifestations du « vote Macron pour éliminer Le Pen, sans se rallier au social – libéralisme, sans cautionner le programme d’En Marche ».

Les informations sont classées dans l’ordre ante-chronologique au fur et à mesure où nous en prenons connaissance.

Mis à jour le 02/05/2017

Claire Voisin médaille d’or du CNRS et d’autres scientifiques appellent à «utiliser le vote Macron pour barrer la route au pire» dans un texte reçu par l’AFP lundi.

Extraits

«Intellectuels, professionnels de la culture, de l’enseignement, des sciences et de la création, profondément attachés aux valeurs républicaines et humanistes de pluralisme, de tolérance, de paix, de laïcité et de liberté, nous sommes très inquiets de la situation politique en France au lendemain du premier tour des élections présidentielles»

«Quelles que puissent être nos inquiétudes et nos divergences avec le candidat Emmanuel Macron, nous appelons dans notre diversité ceux qui partagent nos valeurs à utiliser le seul bulletin de vote à leur disposition pour faire barrage au fascisme, sans se laisser abuser par le camouflage qu’il se donne.»

https://tinyurl.com/lxk85w9

————————————————————————————————————————————

01/05/2017, dans un article intitulé « Dire non au désastre » Edwy Plenel appelle à voter Macron contre Le Pen et critique la position de Mélenchon.

Extraits:

« Contre Le Pen, nous voterons Macron le 7 mai. Ce ne sera pas pour approuver son programme mais pour défendre la démocratie comme espace de libre contestation, y compris face aux politiques du candidat d’En Marche!. Tandis qu’avec l’extrême droite identitaire et autoritaire, la remise en cause de ce droit fondamental est assurée. »

https://tinyurl.com/mlt3ol7

———————————————————————————————————————————–

30/04/2017 Dans un entretien avec Le Journal du Dimanche, Daniel Cordier, résistant, secrétaire de Jean Moulin, appelle à l’opposition au FN par le vote Macron. Les hommes d’honneur rejoignent le rassemblement des républicains.

Extraits

« Comment avez-vous réagi dimanche dernier en voyant Marine Le Pen accéder au second tour et samedi en apprenant son alliance avec Dupont Aignan?
Je suis parti à Londres en 1940, je n’avais pas vingt ans. Quand j’imagine Marine Le Pen représenter la France, quand je réalise le risque qu’elle soit élue, je trouve cela monstrueux. Le Pen, je dis non.

Pourquoi monstrueux?
Le Pen, dans la vie politique française, représente la négation de tout ce pourquoi nous nous sommes battus. Le Pen, c’est la France de la réaction, c’est la France de Maurras qui continue. Ce retour est effrayant. La France d’aujourd’hui n’est plus du tout celle de ma jeunesse. Malheureusement, la constante, c’est la réaction. Elle a traversé l’histoire.

….

Vous appelez à voter Macron? 
Sans hésitation et sans aucune réserve. J’avais voté Hollande en 2012 et je trouve le résultat décevant. Il a pourtant fait tout ce qu’un président de la République devait faire. Ses réactions ont été bonnes, il parle bien, c’est un homme sympathique, intelligent, mais il y a un grand vide. Avec Hollande, il y a comme une présence qui manque.

Avez-vous regardé les débats de la campagne?
Oui, j’ai suivi. Mélenchon est brillant, le meilleur orateur, mais je ne suis pas prêt à voter communiste. Macron a beaucoup de présence. Quand il est allé visiter Whirpool dans une ambiance hostile, il s’est battu. Il a été mieux que je ne l’aurais imaginé.

Dans leur discours commun, Nicolas Dupont Aignan et Marine le Pen multiplient les allusions au gaullisme. Qu’est-ce que cela vous inspire?
Dans leur bouche, ce ne sont que des mots. De simples mots creux qui ne disent rien. Ces gens-là parlent sans savoir ce qu’a été le gaullisme de 40. Quand je les entends revendiquer cet héritage je le ressens comme une imposture. »

https://tinyurl.com/m5ss5kj

—————————————————————————————————————————————-

Denise Toros Marter, Sidney Chouraqui et le colonel Louis Mongilan, résistants, déportés, appellent à voter Macron et à s’opposer au FN

https://tinyurl.com/lccp8qr

————————————————————————————————————————————–

Le comité de Riposte Républicaine dirigé par Christian Estrosi et Nathalie Kosciusko Morizet lance le site pour dénoncer le danger FN en proposant des contre argumentaires (29/04)

————————————————————————————————————————————–

30/04/2017 Dans un post titré « NON » publié le 29/04, Alain Juppé revient sur son appel à voter Macron et en détaille les raisons.

Extraits

« La France court au désastre.

Ce qui paraissait impossible il y a peu de temps encore n’est plus aujourd’hui improbable : Mme Le Pen peut devenir la Présidente de la République française ; à tout le moins le score du Front National au deuxième tour  peut dépasser la barre des 40%, voire des 45%, ce qui serait déjà un coup de tonnerre politique.

La trahison de N. Dupont-Aignant, l’attitude ambigüe de J.L. Mélenchon, l’effondrement du PS, les finasseries de certains de mes propres « amis » politiques ajoutent à la confusion générale sur laquelle prospère le FN.

La victoire de l’extrême-droite en France constituerait un séisme géopolitique. L’Union européenne qui peut résister au Brexit, et même en tirer profit, ne survivrait pas à un « Frexit ». Je ne sous-estime pas le désamour de nos concitoyens pour l’Europe; je mesure l’ampleur des changements qui seront nécessaires pour la remettre sur la bonne voie. Mais liquider la construction européenne que nous avons patiemment édifiée serait une aberration. Car l’Europe a réussi. Elle nous a apporté 70 ans de paix, ce que notre continent n’avait pas connu depuis des siècles. Elle est aujourd’hui un espace de liberté et de prospérité comme il en existe peu au monde. Je comprends que ces affirmations choquent nos concitoyens qui vivent dans le chômage, la précarité, la pauvreté. Mais, au prix de réformes profondes, l’Europe peut nous aider à en sortir. Ce n’est pas sans raison qu’elle attire de si puissants flux migratoires. C’est en soi un problème qu’il faut traiter car nous ne pouvons pas accueillir « toute la misère du monde ». Mais c’est la preuve d’une réussite. Comparons-nous!

….

Défaite morale par dessus tout. Quelles que soient, ces derniers temps, les tentatives de dé-diabolisation des dirigeants du FN ou leurs danses du ventre à l’intention de l’extrême-gauche (ce qui est là une constante historique), la vérité est criante : l’histoire, l’idéologie, les hommes et les femmes qui ont fondé ou animent ce parti, bref le monde FN est depuis toujours aux antipodes du nôtre; son anti-gaullisme a été constant depuis 1940. De façon récurrente, les déclarations de ses chefs nous rappellent que nos valeurs n’ont rien à voir avec sa vulgate.

C’est pourquoi, Françaises, Français, je vous appelle solennellement à résister à la tentation de tout casser, de « renverser la table » comme hélas! vous y ont parfois incités certains responsables de ce qui fut un grand parti de la droite et du centre, le parti qu’avec d’autres j’avais fondé.

Quand, dans une élection à deux candidats, on veut éliminer l’un , il n’y a pas d’autre solution que de voter pour l’autre. L’abstention ou le vote blanc, c’est un coup de pouce à Mme Le Pen.

Je ne vous demande pas pour autant d’adhérer à la personne ou au programme d’E. Macron. Nous ne le connaissons pas bien . Sa « nouveauté » séduit, son peu d’expérience des hautes responsabilités inquiète. Quant à son programme, il reste flou et ambigu. Mais il faut choisir. Après le scrutin présidentiel viendront d’autres échéances, à commencer par les élections législatives. Nous devrons alors reconstruire une proposition politique, fondée sur la valeurs de la droite et du centre que j’ai toujours portées. Une droite humaniste qui conjugue liberté économique et justice sociale, une droite résolument et lucidement européenne, une droite confiante dans l’avenir, dans l’invention d’une croissance durable, dans la transformation numérique du monde, dans la jeunesse du monde.

Je vous adjure donc, mes chers compatriotes, de voter pour E. Macron parce qu’il est le seul le 7 mai à pouvoir éviter à la France le malheur du FN.

Je sais que vous n’avez pas de conseil à recevoir, que vous êtes majeurs et vaccinés, que les consignes des partis ou des dirigeants politiques vous insupportent. Mais si ma parole peut encore avoir un peu de crédit auprès de vous, et d’abord auprès des jeunes qui m’ont accompagné avec tant de foi, ne la balayez pas d’un revers de main. Je ne demande rien, je n’attends rien, je ne cherche pas à me placer. Je ne serai pas Président de la République, je ne re-deviendrai pas Premier Ministre, je ne serai plus ministre. C’est aux 30-40 ans de prendre la relève. Ma seule ambition est de les y aider.

Je ne me lasserai donc pas  de vous dire : Peuple de France, ressaisis-toi, reste fidèle à ton génie, aie confiance. »

http://www.al1jup.com/non

—————————————————————————————————————————————-

30/04/2017 Christine Pedotti, rédactrice en chef de Témoignage Chrétien, et des personnalités du monde chrétien font paraître sur le site du Nouvel Observateur un appel à voter Macron contre Le Pen.

Texte complet de l’appel

« Cette fois, c’est fait, le Rubicon est franchi. On le voyait venir depuis plusieurs années, la Manif pour tous en a été le révélateur ; une partie du catholicisme français renoue avec ses anciens démons, confond la foi avec la nostalgie, et se laisse aller à croire que tout le christianisme est résumé dans la représentation de l’Angélus de Millet.

Voici que renaît un catholicisme d’ordre moral dont la principale utilité serait de veiller sur la vertu des filles et la fécondité des étreintes conjugales pour le bien supérieur de la patrie. Sur le berceau de cet enfant monstrueux, se penchent les spectres de Barrès et Maurras et le cortège de tous ces ecclésiastiques, évêques et cardinaux qui jugèrent que la « révolution nationale » de Philippe Pétain était une chance pour la France qui allait de ce fait retrouver ses vraies racines.

Tout y est, la haine de l’autre, de l’étranger, la crainte de voir souillée la pureté du sang, l’accusation de cosmopolitisme – aujourd’hui on dit mondialisme –, et si on n’ose pas (pas encore) accuser un complot juif, on accuse « la Finance » et on grime Emmanuel Macron en banquier (de chez Rothschild !) suceur de sang.

Contorsions morales

La Manif pour tous, Sens Commun, le Parti chrétien démocrate (au nom si usurpé) Christine Boutin… Ils n’hésitent pas : « surtout pas Macron ! ». Leurs raisons avouées sont bien minces, fragiles même. En effet, Marine Le Pen n’apparaît pas immédiatement comme le meilleur soutien de l’abrogation du mariage pour tous que d’ailleurs elle a très très mollement combattu. Certes, elle s’oppose à la libération de la PMA pour les couples de femmes, ce que le candidat d’En Marche compte faire. En revanche, elle promet de fermer les frontières, de refouler les étrangers, les migrants demandeurs d’asile, de refuser les soins médicaux ou la scolarisation des enfants à tous les irréguliers. Quelles contorsions morales faut-il faire pour oser prétendre que cela ne s’oppose absolument pas aux fondements même du christianisme ?

Il faut faire une sérieuse révision de l’Évangile pour en arriver là. Il faut renverser toutes les hiérarchies morales pour réussir à faire passer l’égoïsme national pour une vertu chrétienne, pour balayer au nom de la défense de la « civilisation chrétienne », toute l’universalité du christianisme, qui lui fit, dès son origine accueillir les « Grecs », c’est-à-dire les païens, quitter Jérusalem pour Rome, puis convertir les « barbares », et finalement aller, jusqu’au bout de la Terre. Cette histoire n’est pas linéaire, très loin de là, mais au bout du compte, c’est bien l’universalité de la famille humaine et l’unité du genre humain qui apparurent comme profondément en accord avec l’Évangile. C’est ce que le pape François ne cesse de rappeler et en cela, il est en parfait accord avec ses prédécesseurs.

Alors, quelle tristesse de voir les hiérarques catholiques, par la voix officielle de la Conférence des évêques, s’empêtrer dans des circonvolutions déshonorantes, en refusant de dire clairement que le vote frontiste n’est pas compatible avec le christianisme. Ils prennent là une lourde responsabilité qui contribue à rendre illisible l’image des catholiques et inaudible leur parole. Quelle que soit l’issue du scrutin, quelque chose aura irrémédiablement changé. De ce point de vue, Madame Le Pen a déjà gagné… une bataille. Du moins savons-nous où sont nos ennemis et s’il nous est demandé de les aimer, il ne nous est pas interdit de les combattre. »

https://tinyhurl.com/kkc5g5h

—————————————————————————————————————————————-

30/04/2017 Le 28/04 un groupe d’avocats lancent un « appel des avocats à voter Emmanuel Macron contre le Front National ». Publié sous forme de pétition cet appel va être signé par un millier d’avocats.
Extraits

« Notre République repose sur un socle de valeurs fondamentales que sont la Justice, l’égalité, la sécurité, la fraternité, le pluralisme des opinions et le respect des croyances.Marine Le Pen veut sans ambiguïté renverser ces valeurs au profit de l’autoritarisme, de la xénophobie, du repli sur soi, du corporatisme et de la haine de l’autre.Le programme du Front National, et partant son arrivée au pouvoir, conduirait à la fin de l’Etat de droit puisqu’il est en contradiction avec nos principes constitutionnels et conventionnels.Nous, avocats, participons au quotidien, aux côtés des magistrats et des autres professions judiciaires, au fonctionnement de la Justice démocratique. Chaque jour, nous menons nos petits et grands combats pour y contribuer.
Nous avons aujourd’hui un autre combat à mener : rassembler nos forces et lutter pour que Marine Le Pen n’accède pas à la magistrature suprême et que le résultat des urnes traduise un sursaut massif et démocratique.Notre appel et notre engagement sont clairs. Il n’y aucune place pour un « ni ni » qui rompt non seulement le front républicain, mais qui affaiblit la République toute entière.Il est de notre devoir, pour faire barrage au Front National, de voter et d’appeler à voter Emmanuel MACRON.Basile Ader, Matthieu Boissavy, Jean-Marie Burguburu, Frédérique Cassereau, Christian Charrière-Bournazel, Emmanuel Daoud, Eric Dezeuze, Sabrina Goldman, David Gordon-Krief, Kami Haeri, Pierre Hoffman, Richard Malka, François Saint-Pierre, Daniel Soulez-Larivière, Eric Spitz, Jean-Pierre Versini-Campinchi, Naïma Moutchou.https://tinyurl.com/lo3qm3s

———————————————————————————————————————————-

29/04/2017 Finalement Martine Aubry dissipe les doutes. Critiquée pour ne pas avoir appelé à voter pour Emmanuel Macron (« c’est au dessus de mes forces ») mais seulement demandé à faire barrage au Front national, la maire de Lille a précisé sa position le 28/04 sur RTL face à OLivier Mazerolle. « J’ai fait ce communiqué et j’ai dit comme en 2002. Il faut que tous les Républicains fassent barrage au Front national. Pour moi, je n’ai jamais pensé un seul instant qu’il y ait eu un doute sur le choix de mon bulletin de vote. Ça a été Chirac, ça a été Xavier Bertrand l’année dernière et ce sera bien sûr Macron le 7 mai« , déclare-t-elle au micro d’Olivier Mazerolle à l’antenne de RTL.

Martine Aubry a rappelé qu’elle avait écrit en 1995 le Petit dictionnaire pour lutter contre l’extrême droite.

Une mise à jour peut être?

————————————————————————————————————————————–

29/04/2017 Dans Marianne.net, des universitaires ayant voté pour Mélenchon appellent à voter pour Macron.

Extraits

Au lendemain du premier tour, une prise de conscience historique s’impose : le Front National n’a jamais été aussi haut, il pourrait progresser encore, voire accéder au pouvoir.

Nous avons voté Jean-Luc Mélenchon au premier tour. Nous croyons en l’émancipation économique et sociale et sommes opposés au programme d’Emmanuel Macron. Mais nous savons faire la différence entre un adversaire et un ennemi politique.

Si Emmanuel Macron est élu Président, nous discuterons, débattrons et aurons sans doute à nous opposer à lui. Même si nous craignons les conséquences de sa politique économique d’inspiration néolibérale, notre démocratie, notre République ne sont cependant pas menacées en tant que telles.

L’élection de Marine Le Pen à la présidence de la République constituerait en revanche une menace mortelle pour les valeurs auxquelles nous sommes indéfectiblement attachés en tant que citoyens, humanistes, universitaires et Français.

La stigmatisation des étrangers, des immigrés, de leurs enfants, des musulmans, des homosexuels et autres sœurs et frères est étrangère aux traditions de notre République et de l’Université en général; nous ne pouvons que la combattre de toute notre énergie.

Comment peut-on faire vivre l’éducation et la recherche, quand on ne sait ériger que des murs et des barbelés ? Nos collègues, chercheurs étrangers, seront refoulés des universités, devenues si peu universelles quand la préférence nationale aura été mise en œuvre. Les enfants d’étrangers seront refoulés des écoles publiques, devenues si peu publiques quand elles seront payantes. Interdire le territoire français aux étudiants, enseignants et chercheurs étrangers serait non seulement contraire aux valeurs universitaires mais un désastre pour nos échanges culturels et le rayonnement de notre pays.

Après avoir prétendu contre toute vraisemblance que le Front national n’était qu’un courant populiste parmi d’autres, Marine Le Pen clame aujourd’hui qu’elle n’est plus la candidate de son parti à l’élection présidentielle ! Qui est dupe?

Dès sa création, le FN est parvenu à fédérer différents courants d’extrême-droite française issus du pétainisme et du fascisme, du nationalisme, de la mouvance catholique intégriste, des nostalgiques de l’Algérie française et anciens partisans de l’OAS, etc. Les saillies récentes de Marine le Pen sur le Vel d’Hiv ou la colonisation française sont là pour nous rappeler, si besoin était, qu’elle demeure leur porte-drapeau.

Nous ne regarderons pas deux siècles de progrès politiques et sociaux taillés en pièces.

Gramsci disait « Je hais les indifférents ». Nous ne serons pas indifférents.

Dimanche 7 mai, nous voterons contre Marine Le Pen et, pour cela, voterons pour son adversaire Emmanuel Macron.

https://www.marianne.net/debattons/tribunes/nous-avons-vote-melenchon-au-1er-tour-nous-voterons-macron-contre-le-pen

—————————————————————————————————————————————-

29/04/2017 L’association Les Dorine appelle les électeurs à voter pour Emmanuel Macron au deuxième tour de l’élection présidentielle.

« Si Marine Le Pen est élue présidente, nous embarquons tous ensemble pour un voyage vers un enfer dont il n’est pas sûr que nous aurions les moyens de revenir. Emmanuel Macron maintient au contraire ouvert le champ des possibles pour notre démocratie. C’est pourquoi nous devons impérativement lui apporter notre suffrage et appeler chaque votant à faire de même. »

https://lesdorine.org/2017/04/28/appel-au-vote-en-faveur-demmanuel-macron/

—————————————————————————————————————————————

29/04/2017 Nicolas Hulot votera pour Macron, « vote de raison pas d’adhésion » dit-il dans le Monde de dimanche lundi.

« Je voterai contre Marine Le Pen. Je voterai sans hésitation pour Emmanuel Macron », annonce le leader écologiste, dans cette tribune qui est aussi un appel à l’adresse du candidat d’En Marche!
« M. Macron, ce vote de raison et de responsabilité au 2e tour vous oblige plus qu’il nous oblige. Il ne s’agit en aucun cas d’un chèque en blanc et encore moins d’une adhésion sans réserve à votre projet, qui n’a pas pris la mesure de l’exigence de solidarité dans laquelle se trouvent le pays, l’Europe et le monde », écrit Nicolas Hulot.

————————————————————————————————————————————–

29/04/2017 DiEM25 le Mouvement pour la Démocratie en Europe lancé par Yanis Varoufakis appelle à voter Macron contre l’extrême droite, sans adhésion à son projet.

Extraits:

….
« Le premier tour ayant eu pour résultat de qualifier Emmanuel Macron et Marine Le Pen pour le second tour, DiEM25 appelle les électeurs qui sont proches de ses valeurs et qui ont voté pour les candidats de la gauche progressiste anti-austérité, à tout faire pour éviter une victoire de Marine Le Pen (Front National), candidate de l’extrême droite xénophobe et anti-démocratique, membre éminent de l’Internationale Nationaliste que nous combattons partout.

Nous sommes conscients des dangers que représente le programme d’Emmanuel Macron pour les équilibres sociaux, et nous sommes en profond désaccord avec son projet pour l’Europe et la zone euro, qui ne fera que prolonger en l’aggravant la situation désastreuse de l’Union Européenne. Cependant, ses politiques pourront être combattues démocratiquement dans le cadre des institutions et par les luttes collectives.

Nous pouvons comprendre les réticences exprimées par ceux qui, face au choix entre un candidat néo-libéral et l’extrême droite, ont du mal à envisager de voter pour le premier. Mais Le Front National représente un tout autre danger, car il nourrit un projet antidémocratique et de régression sociale qui place l’inégalité entre les hommes au cœur de son programme. Sa présence au pouvoir représenterait, via nombre de ses électeurs et sympathisants, une menace immédiate pour nombre de concitoyens, en premier lieu ceux qui ne seraient pas considérés comme « français de souche ». Les politiques discriminatoires de Marine Le Pen porteraient gravement préjudice à la coexistence entre cultures différentes dans notre pays et remettraient en cause des droits acquis au prix de longues années de luttes, tels que les droits des femmes, des LGTB, le droit d’association et la liberté d’expression. Il suffit de lire attentivement les 144 engagements présidentiels de la candidate du FN pour se rendre compte de la menace que sa victoire représenterait pour la démocratie dans notre pays.

De plus, le Front National saurait utiliser sans restriction les pouvoirs très étendus que la Vème République confère au Président et à l’exécutif, particulièrement dans le cadre de l’état d’urgence qui serait utilisé d’une manière plus brutale et plus systématique qu’il l’a été jusqu’à présent. Et il n’est pas exclu qu’à l’occasion d’une situation de tension grave (un attentat de grande ampleur, par exemple), une présidente Front National s’octroie les pouvoirs exceptionnels prévus par l’article 16 de la Constitution, avec des conséquences catastrophiques pour les libertés publiques et individuelles. Aussi nous appelons à exprimer notre opposition catégorique à l’extrême droite en plaçant dans l’urne un bulletin de vote « Emmanuel Macron ». Cela n’est en aucun cas une adhésion au projet proposé par le candidat d’En marche!, et nous resterons vigilants et mobilisés pour nous opposer aux politiques régressives qu’il voudra mettre en œuvre. »

https://tinyurl.com/lh5not8

————————————————————————————————————————————

Le 23 avril, Jean Pierre Chevènement publie sur son « Carnet » : « Les Français ont choisi le renouvellement des visages mais pas la continuité des politiques »

« Une période est close. Les forces qui ont gouverné la France depuis un demi-siècle ont dévissé. Le Parti socialiste est divisé en trois. Le cycle d’Epinay est allé à son terme logique et depuis longtemps prévisible. La droite républicaine a perdu une élection qui paraissait imperdable. Comme le PS, elle entre dans une crise profonde et durable.

Dans l’immédiat, il faut que nos concitoyens se mobilisent pour écarter Marine Le Pen au second tour. Son score sans précédent doit obliger les forces républicaines à réviser enfin leur politique, comme elles ne l’ont pas fait après 2002 pour répondre au besoin de protection qu’exprime le pays. C’est dans cet esprit que j’appelle à un vote résolu pour Emmanuel Macron au second tour. »

http://www.chevenement.fr/Les-Francais-ont-choisi-le-renouvellement-des-visages-mais-pas-la-continuite-des-politiques_a1913.html

————————————————————————————————————————————–
François Ruffin (Fakir, Merci Patron, Nuit debout) votera pour Macron mais précise (28/04):

« Mais néanmoins, quand bien même je glisserai un bulletin Emmanuel Macron dans l’urne, qui n’a pas besoin de ma voix pour être élu parce que je pense qu’il le sera, je serai un opposant ferme à Emmanuel Macron dès le 8 mai au matin. »

http://lelab.europe1.fr/francois-ruffin-votera-pour-emmanuel-macron-au-2nd-tour-mais-restera-un-opposant-ferme-3314063

——————————————————————————————————————————————

Texte commun de Laurent Berger, CFDT et Luc Bérille, UNSA, dans l’Huffington Post, le 28/04:

« Parce que la République est menacée, nous, CFDT et Unsa, appelons à voter pour Macron, le seul candidat républicain »

—————————————————————————————————————————————

28/04 Extraits de l’article particulièrement clair de Pierre Laurent, secrétaire général du PCF, sur le site de l’Huffington Post, paru le 27/04:

« En opposant en effet la candidate de l’extrême droite, Marine Le Pen, à Emmanuel Macron, le second tour de l’élection présidentielle ouvre la porte à de très graves dangers pour notre pays.

Le Parti communiste appelle à battre le plus largement possible Marine Le Pen le 7 mai. Nous avons toujours combattu le Front national et jamais participé à sa banalisation. Nous prenons toutes nos responsabilités car le risque de son élection ne peut être écarté.

Notre appel à faire barrage à Marine Le Pen, en utilisant le seul bulletin qui lui sera opposé, est net et sans détour. Nous ne voulons pas laisser toutes les rênes de l’État et les immenses pouvoirs que confèrent la Ve République au Président dans les mains de la candidate de l’extrême droite.

Marine Le Pen veut une société de haine, du rejet de l’autre, du racisme et de la xénophobie, une société qui divisera ceux qui ont des intérêt communs au profit de son clan et des puissances d’argent, qui substituera aux principes fondamentaux d’égalité et de fraternité dans la République des principes de discrimination entre Français, entre ceux qui vivent et travaillent dans notre pays selon leur origine et leur nationalité.

Marine Le Pen veut un monde dangereux où toutes les aventures guerrières deviendraient possibles, où toutes les rivalités nationalistes seraient encouragées. Avec Donald Trump, Vladimir Poutine, Bachar El-Assad, et les extrême droites européennes comme alliés, elle menacerait la sécurité du monde si elle présidait la France, un des cinq membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU.

En un mot avec elle, la République, nos principes de liberté, d’égalité et de fraternité, la démocratie et la sécurité de notre territoire comme celle du monde seraient mis en danger.

Notre choix, notre appel à la responsabilité, n’est en aucun cas un soutien à la politique d’Emmanuel Macron: nous l’avons combattu comme ministre, puis comme candidat, dans la rue, à l’Assemblée nationale, dans les urnes. Son projet, dans la continuité de ce qu’il a porté en tant que ministre, notamment avec la loi qui porte son nom et qui fut imposé à l’assemblée Nationale par l’usage du 49-3, est un projet qui entend poursuivre et aggraver les politiques libérales, qui assèchent notre pays, le divisent en favorisant l’influence du Front National. Ce projet nous le combattrons demain. Nombreux sont les électeurs et électrices de gauche qui ont voté Emmanuel Macron en pensant ainsi mieux combattre le FN. Nombreux sont aussi les électeurs et électrices de gauche qui refusent le projet libéral d’Emmanuel Macron et des forces qui le soutiennent.

De ce point de vue il est dangereux et à nos yeux irresponsable de la part d’Emmanuel Macron de chercher à faire du vote du second tour une adhésion à son programme. Les électeurs de Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon, toutes les électrices et électeurs de gauche doivent pouvoir utiliser le bulletin à son nom dans le seul but qu’ils se fixent: barrer la route à Marine Le Pen. Vouloir donner à ce geste une autre signification, ne pas respecter ces femmes et ces hommes, ne peut que les démobiliser, et favoriser in fine Marine Le Pen, dont nous ne négligeons pas le risque d’élection. »

….

Texte complet: http://www.huffingtonpost.fr/pierre-laurent/presidentielle-creer-une-gauche-emancipatrice-des-les-legislatives-battre-marine-le-pen_a_22058221/

————————————————————————————————————————————

Le philosophe Dorian Astor: « Pourquoi, contre la plus grande part de moi-même, je voterai malgré tout Macron ».

————————————————————————————————————————————–

28/04/2017 Raphaël Glucksman publie le 26 avril sa « Lettre à mes amis ni-nistes »:

« Je ne chercherai pas ici à défendre Emmanuel Macron, son programme, sa vision. Ce n’est ni mon envie, ni mon rôle. J’en suis bien incapable d’ailleurs, sinon je l’aurais fait avant le premier tour (24% des citoyens qui ont voté ont choisi Macron, je n’en fais pas partie, mais là il ne s’agit plus de cela). Je veux juste, sans injonction ni injure, tenter de réhabiliter à vos yeux cette idée a priori peu excitante et pourtant cruciale d’un vote contre. Contre le nationalisme, contre la xénophobie, contre le césarisme, contre le poutinisme. Contre, donc, Marine Le Pen. Malgré tout ce qu’on lui reproche, aucun d’entre nous ne peut soupçonner Emmanuel Macron d’être xénophobe, raciste ou nationaliste. Et cela compte, j’en suis convaincu, autant à vos yeux qu’aux miens.
Je lis d’innombrables commentaires soulignant que de toute façon le résultat est assuré, que l’héritière de Saint-Cloud a déjà perdu et qu’il est donc inutile de se « salir les mains » en votant pour un homme dont on combat le programme. Je pense sincèrement que, lorsque vous prétendez que le barrage contre Le Pen n’a pas besoin de vos voix, vous vous trompez d’époque. Nous ne sommes pas en 2002, cela ne sera ni 80/20, ni 70/30. Cela sera bien plus serré. Et si nous faisons tous comme vous, le pire n’est pas exclu. Pourquoi attendre de nous, qui n’avons pas plus voté Macron que vous au premier tour, que nous allions aux urnes pour empêcher notre nation à tous de basculer dans le lepénisme? Pourquoi attendre de nous que nous fassions ce que vous ne voulez pas faire? Car j’assume qu’au fond, vous êtes tous convaincus qu’une France présidée par une post-fasciste est la pire des catastrophes.
Pourquoi être si certains donc que les autres vont faire le taf malgré leurs préventions envers Macron?

————————————————————————————————————————————–
28/04/2017 Le Grand Orient de France a appelé le 24 avril 2017  à voter en faveur du candidat Emmanuel Macron le 7 mai prochain. « Il s’agit de promouvoir la Liberté, l’Egalité et la Fraternité contre la haine, les peurs et les dangers des rejets de l’autre que propage la candidate du Front national. »

…..

« Cet appel à voter en faveur du candidat Emmanuel Macron ne constitue ni une adhésion ni un blanc-seing et, si celui-ci est élu le 7 mai, le Grand Orient de France continuera à défendre ses principes en totale indépendance, dans la continuité de ses combats séculaires pour la République, pour le progrès et la justice sociale, pour la laïcité, pour l’émancipation et pour l’universalisme.

Le premier tour de l’élection présidentielle a mis en avant le rejet des partis traditionnels et la défiance des Français vis à vis du monde politique. il appartiendra, impérativement, au nouveau président de rétablir un climat de confiance avec des responsables politiques exemplaires et à l’écoute des Français ; c’est à cette condition que pourra être enrayée la progression du Front national. Sinon, ce que nous pouvons encore éviter en 2017 se produira en 2022. »

http://www.godf.org/index.php/actualite/details/liens/position/nom/Prises-de-position/slug/communiqu-du-24-avril-2017-le-grand-orient-de-france-appelle-faire-barrage-lextrme-droite

————————————————————————————————————————————–

28/04/2017 Mehdi Ouraoui, proche de Benoît Hamon: « Toi qui cherches toutes les raisons de ne pas voter contre le FN, sache que tu me fatigues ».

Texte ici

—————————————————————————————————————————————

28/04/2017 Le 26 avril, Marjolaine Rauze, maire communiste de Morsang-sur-Orge, constamment réélue depuis 1996, a appelé à voter contre Marine Le Pen. « En aucun cas, l’avenir de notre Nation de doit tomber aux mains de l’extrémisme haineux, ultra-nationaliste et xénophobe«.

« Dès lors, en conscience, le seul choix à faire, et c’est celui que je ferai, consiste à utiliser, le dimanche 7 mai, le bulletin Macron pour infliger une cuisante défaite à Marine Le Pen. C’est ce à quoi je vous appelle ».

https://www.le-republicain.fr/a-la-une/morsang-orge-marjolaine-rauze-veut-infliger-cuisante-defaite-a-marine-pen

—————————————————————————————————————————————-

28/04/2017 Philippe Rio maire PCF de Grigny où Mélenchon a obtenu plus de 42% des voix, appelle, au delà des divergences évidentes avec le social libéralisme, à voter Macron le 07 mai. Mieux, il fait campagne en ce sens.

https://twitter.com/prio91350?lang=fr

—————————————————————————————————————————————

28/04/2017 Yannick Jadot (EELV) a affirmé jeudi qu’il « n’hésiterait pas une seule seconde » à voter Macron contre le « projet raciste » de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle bien qu’il ne soutienne pas son programme ( « Ce qu’il raconte sur l’écologie ce n’est pas grand chose, ce qu’il veut faire sur l’Europe c’est toujours plus de libre-échange »). Il dénonce « l’irresponsabilité politique » de Jean-Luc Mélenchon qui refuse de donner une consigne de vote.

http://www.francesoir.fr/actualites-elections/yannick-jadot-nhesitera-pas-une-seule-seconde-voter-macron

————————————————————————————————————————————–

Sérénade Chafik et Jennifer Lempert, co-porte-parole et co-fondatrices des Dorine appellent à faire barrage à Marine Le Pen en votant Macron.

————————————————————————————————————————————–

Gabriel d’Harcourt, directeur délégué de la Voix du Nord : « A tous ceux qui hésitent pour le second tour, sachez que ce que nous vivons au quotidien à Hénin Baumont depuis deux ans est sidérant. »

————————————————————————————————————————————-

Dans sa lettre de campagne du 25 avril, Laurent Joffrin, directeur de rédaction de Libération, rappelle que les deux tiers des ouvriers ne sont pas lepenistes et que Mélenchon est plus apprécié dans les milieux populaires que le PS, ce qui n’était pas le cas en 2012.

————————————————————————————————————————————–

Un dessin de Xavier Gorce qui vaut bien des démonstrations

xaviergorce

————————————————————————————————————————————–

Dans un communiqué, le Comité Laïcité République appelle les citoyens « attachés aux principes républicains de liberté, égalité, fraternité et de laïcité à s’opposer à cette candidature (Le Pen) en votant au second tour en faveur de M Emmanuel Macron ». « Présidentielle, voter contre l’extrême droite et préparer le renouveau républicain », 24/04/2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s